Réinitialiser le mot de passe

  • EN FR

soon.. soon..
Recherche Avancée

Maison d’hôte : La Demeure

23 février 2021 by mekki

Quand vous entrez dans La Demeure, au cœur du village historique de Sidi Bou Saïd, classé patrimoine mondial par l’Unesco, vous êtes immédiatement saisis par la magnificence visuelle d’une architecture ouverte de toutes côtés.

Le ciel vous pénètre de toutes parts. Il verse dans l’enfilade des salons la transparence pastel de son immensité. Tout semble peint d’un émail surnaturel, dont la mer est le miroir profond qui fait contrepoint au ciel en redoublant sa brillance

Votre regard plonge à l’infini par les vitrages où se déploie le panorama de la baie légendaire de Carthage, entre ciel et mer, comme si vous étiez suspendus dans le tableau d’une immense aquarelle en trois dimensions.

Vous devenez le centre de ce décor avec lequel vous ne faites plus qu’un. Vous êtes dedans et dehors avec une sorte de légèreté visuelle qui vous envoûte mystérieusement au premier coup d’œil.

Vous habitez le regard d’un artiste qui regarde l’œuvre rayonnante dont il est l’auteur. Votre cœur bat à l’unisson d’une harmonie où les baies épousent les reflets de l’horizon comme si celui-ci n’était que l’agrandissement magique d’une architecture qui sublime le paysage, et d’un paysage qui magnifie l’architecture. A quelque point de la maison où vous vous trouvez, une ouverture comble vos yeux d’un kaléidoscope chatoyant d’une des plus belles côtes du monde.

A travers les grandes fenêtres à larges battants qui s’ouvrent sur une succession de tableaux lumineux, le regard ne se lasse ni de la pureté des couleurs, ni de la poésie de la végétation méditerranéenne, ni des courbes majestueuses de la côte où flottent les voiles du port de plaisance au pied de la villa, ni de la splendeur où les blancheurs bleutées, verdoyantes, immaculées des terrasses et des bâtisses environnantes s’égrènent sur la côte comme un collier de perles dont La Demeure est le joyau central. La nuit, la côte vue de la maison devient un immense écrin de milliers de points lumineux qui sertit la mer d’une rivière de pierreries magiques.

Quand vous sortez sur la terrasse, comme si vous voguiez dans un vaisseau, le dessin de la légendaire montagne aux Deux Cornes ajoute à la vision une note d’éternité où le temps disparaît. Les bruits et les soucis du monde s’éloignent pour ne laisser place qu’au souffle d’une élévation supérieure. Vous êtes alors projetés dans l’antiquité de Carthage, dont l’attrait universel exerce jusqu’à vous les mystères de sa mythologie, à travers les récits épiques rapportés par les historiens romains dans leurs œuvres célèbres.

Vous vous abandonnez à cette contemplation, plongés dans une rêverie où se poursuit jusqu’à vous le songe millénaire d’une civilisation, dont les traces persistent dans les rêves des vivants. Vous admirez leur grandeur passée qui renaît dans ces bâtisses uniques reconstruites sur les vestiges  du passé, mais pleines de ce chant invisible dont les notes tinteront durant votre séjour sur les parois de vos chambres, et vous berceront jusque dans votre sommeil.